Ne jouez pas !
Utilisez la meilleure qualité
du chêne et du hêtre européen !
Nos Exigences, Vos avantages
Don't play !
Use the best quality
oak and European beech !
Our Requirements, Your advantages

Scierie : quelles sont les premières étapes de transformation du bois ?

Conditionner des bois ronds en bois sciés est la mission première d’une scierie. Cette derrière a d’autres objectifs tels que la réduction des pertes de matière et la valorisation des différentes qualités du bois. Les étapes de transformation du bois sont nombreuses au cours desquelles la scierie vient évaluer la matière disponible et évaluer les découpes et débits les plus appropriés. Quelles sont les premières grandes étapes de transformation du bois ? C’est ce que nous allons découvrir à travers cet article informatif proposé par A R Bois Commercial, scierie située à Montgivray (France).

Le tronçonnage sur parc à grumes

Cette opération vise à retirer, dans une grume, les parties non utilisées au sciage (branches …) et à diminuer les malformations et notamment les effets de courbures et des décroissances du bois. L’endroit des découpes va jouer sur le rendement final de la matière. Il est donc important de prendre les mesures adéquates. Le cubage permet de connaître les volumes de la grume pour un tronçonnage bien calibré.

Les billons obtenus sont ensuite écorcés et rangés selon leur qualité (diamètre etc …). Les opérations en question sont effectuées à l’aide d’équipements spécifiques, programmés en fonction du diamètre, volume journalier transformé par l’entreprise etc …

Le débit et le sciage

La scie de tête vient supprimer les parties impropres à la conception de bois sciés issus de la périphérie de la bille nommées « dosses ». Ce processus consiste à commencer les ébauches qui seront débitées, jusqu’au résultat final. Les éléments sciés sont nommés des avivés. En France, des appellations appropriées peuvent être données selon leurs dimensions (frises, planches, chevrons …).

Pour optimiser les découpes des grumes selon leur diamètre et leur qualité, on utilise du matériel en conséquence. Certaines machines sont dotées d’un scanner des billons permettant de prendre en considération toutes les dimensions de la bille à scier et les défauts non visibles à l’oeil.

Pour assurer le débit et le sciage, on utilise notamment : des scies à lame ruban, des scies à lames alternatives, des scies à lames circulaires ou encore des canters. Un canter permet de transformer les chutes de sciage en plaquettes.

En plus des étapes précédemment citées, on compte aussi le déroulage, le tranchage et la fabrication des merrains, des phases que nous détaillerons dans un autre article.